Escapade à Pingyao

5448280738_c17cfa7cc2_b

Deuxième étape de notre voyage, nous avons découvert cette petite ville typique car elle est située entre Beijing et Xi’an. Il nous faudra 4 heures en train rapide (TGV fraîchement construit) pour rallier la capitale à Pingyao.

Pingyao est en réalité une veille ville fortifiée où l’on peut encore trouver des maisons traditionnelles chinoises, avec leurs briques sombres et leurs toits voûtés et ornés de tuiles décorés. Nous l’avions lu, cette ville était charmante mais beaucoup trop de touriste s’emparaient de ses ruelles. C’est ce qui décevait plus d’un voyageur.. Nous l’avons tout de même tenté car nous savions que nous étions en basse saison. Et nous fûmes inspirés car, effectivement, il n’y avait pas grand monde !

001422373e19133dc02050

Nous arrivons sur place en prenant un bus à la sortie de la gare ou nous rencontrerons un polonais qui allait au même endroit que nous. En chemin pour la ville, et pour la première fois en Chine, nous roulons sur une route ; comment dire… Disproportionnée… En plus de 20 minutes de trajet nous avons dû en tout et pour tout croiser 5 voitures alors que nous étions sur une 2 fois 3 voies digne d’une autoroute française. Aux alentours, d’énormes barres d’immeubles se construisent à une vitesse frénétique, comme si la ville se préparait à un flux migratoire exceptionnel dans un futur proche.

En fait, cette situation ne fait pas figure d’exception en Chine, bien au contraire. Durant la multitude de trajets que nous ferons pour sillonner ce pays pendant un mois (en bus, train, voiture, velo etc.), nous ferons ce même constat : d’immenses immeubles poussent comme des champignons partout dans le pays. Des locaux nous confiront que ces logements neufs sont hors de prix et réservés à une élite. Mais alors pourquoi en bâtir autant ? Pourquoi cette boulimie constructiviste ? Se préparait-il à quelque chose ? Est-ce simplement pour impressionner ? On peut en parti l’expliquer comme cela, mais la réponse est tout de même un peu plus complexe. Nous ne détaillerons pas plus le sujet car ce serait s’aventurer sur un chemin hasardeux et, quelle qu’en soit la raison, le résultat reste le même : la défiguration du paysage à grande échelle. Néanmoins, si vous souhaitez en savoir d’avantage, nous vous recommandons cette vidéo qui résume très bien la problématique : http://affaires.lapresse.ca/economie/international/201404/16/01-4758296-la-chine-fantome-des-gratte-ciels-et-des-dettes.php

Bref, retournons à Pingyao… Après un petit trajet en bus donc, nous arrivons à la petite ville fortifiée ! Nous ressentons immédiatement la même atmosphère que dans les hutongs de Pékin.

La vie ici semble simple, sans superflus. On a l’impression d’avoir embarqué à bord d’une machine à remonté le temps en parcourant cette ville aussi bien par les moyens de transport que les locaux utilisent, que par le charbon qui est entreposé un peu partout dans la ville puisqu’il est utilisé presque pour tout.

20151105_113512 20151105_103302

Après une ballade en ville, nous découvrons notre GuestHouse, dont nous tombons immédiatement sous le charme. En apparence un restaurant dans une ancienne maison traditionnelle, et derrière un petit patio authentique donnant l’accès sur 4 chambres équipées d’un lit Kang, en briques (chauffé de l’intérieur en cas de grand froid). Un havre de paix.

Après avoir louer des vélos nous déambulerons de nouveau au gré du hasard dans la cité, parfois dans les rues principales offrant une abondance de stand de souvenir, parfois dans les ruelles d’habitations excentrées, bien plus typique où le tourisme laisse place aux scènes de vie.

20151105_103651 P1020655 20151106_123030

La ville compte de nombreux temples et chaque portes reliant la muraille vaut le coup d’œil de part leurs ornements et leur style.

Il est facile d’imaginer que cette étape puissent être décevante si les rues sont noir de monde. Nous avons pu par chance apprécier à sa juste valeur Pingyao, qui est une agréable halte entre Beijing et Xi’an plus au Sud.

La Chine nous réserve définitivement de belles surprises…

Retrouvez nos aventures en Chine en vidéo :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *