Huarraz et la Laguna 69

P1070656

Nous voilà donc rendu à 3100m d’altitude, dans la ville de Huaraz où nous avons retrouvé nos amis Tim et Ségo. Après avoir fêté nos retrouvailles, nous nous levons gentiment, et nous préparons à partir en ville afin de planifier ce pourquoi nous avions fait tout ce chemin vers le nord : La Laguna 69 !

La Laguna 69 est une petite merveille, un lac d’un bleu turquoise à couper le souffle, perché à 4600m d’altitude et entouré de montagnes et de glaciers.

Nous avions peut être minimisé les dangers de l’altitude avant de venir ici, et nous décidons après avoir reçus de bons conseils de faire un trek d’acclimatation avant d’entamer celui nous permettant d’accéder à la Lagune.

Ce dernier débute à 3200m pour finir à un peu plus de 3800m. La montée dure environ deux heures et durant cette dernière, on ne voit pas vraiment le temps passer, les paysages et les villages que nous traversons nous occupant bien l’esprit.

P1070573 P1070572 P1070574 P1070583 P1070581 P1070693

Malgré tout, l’altitude se fait ressentir et il n’est pas si évident que ça d’arriver en haut. Nous croiserons un groupe qui fut obligé de se séparer, l’un deux souffrant du mal des montagnes. Pas évident donc, mais ça se fait bien et, une fois arrivés en haut, l’effort est totalement légitimé !

Au sommet, un petit lac est perché là, dans une grande quiétude. A part nous, 2 autres personnes sont assises au bord du plan d’eau.
Nous découvrons également un panorama splendide sur toute la vallée et la cordillère blanche.

P1070586 DCIM101GOPRO P1070594

On profite du lieu pour pic-niquer, et puis nous redescendons, en direction de la ville, afin de nous préparer à notre mission de demain qui s’annonce un peu plus compliqué… La Laguna 69 !

C’est aux aurores que nous nous réveillons afin de nous diriger vers la Lagune.

A 5h30, on vient nous chercher afin de prendre un bus. S’ensuit 4h de bus durant lesquelles nous nous arrêterons afin de prendre un petit déjeuné local : sandwich au fromage !

Ensuite nous marquerons un arrêt au bord d’un lac qui semble être comme une mise en bouche avant la Laguna… Mais quelle mise en bouche ! Un superbe lac lové au creux des montagnes et d’un bleu magnifique. On ne se lasse pas de le contempler.

Et dire que la Laguna est réputée encore plus belle… La journée commence fort !

P1070615

Une fois arrivé, petit briefing de notre guide : « Il est 10h30, le bus repart à 15h, si vous n’êtes pas assez rapide, tant pis pour vous ! Faites demi-tour ! » Ah !

Donc en gros, deux heures de montée, 1h autour de la Lagune, et 1h30 de descente. Let’s go !

Le début du trek est un faux plat qui durent environ 1h. Puis 30min de lacets qui grimpent pas mal, puis 15min de plat pour terminer par 15min (en étant très en forme) de lacets qui grimpent carrément !

P1070626 P1070632 P1070651 P1070650 P1070653 P1070648

L’altitude épuise rapidement. Il faut gérer son souffle, boire très régulièrement, et aller à son rythme. Oui mais pas trop non plus ! L’heure tourne 😉
Malgré de légers maux de têtes, on arrive tout de même à profiter du cadre dans lequel on évolue qui est vraiment superbe !

Il nous a quand même été difficile d’arriver en haut en 2h (nous aurons mis environ 2h30). La dernière partie est vraiment éprouvante ! Mais une fois arrivés en haut encore, toute ces petites galères sont très vite oubliées devant la beauté d’un tel spectacle…

La Lagune tient toute ses promesses et nous profitons de ce lieu le temps d’un pic-nique, encore une fois.

P1070656 P1070640 P1070675 P1070671 P1070661 P1070665

Malgré l’altitude, le soleil est au rendez-vous et nous permet d’être assez découvert. De là où nous sommes, on voit les glaciers au sommet de la montagne, ainsi que des éboulements de pierres réguliers qui finissent leur course dans le lac.

On fera durer le plaisir en repartant plus tard que prévu, mais il faut tout de même se décider à quitter ce lieu magnifique afin de rentrer !

La descente, bien que plus facile, n’est pas moins dangereuse en raison de l’altitude. Laura et Ségo en feront les frais, mais malgré les symptômes du mal des montagnes, elles réussissent à aller jusqu’au bout et on peut vous assurer que ce n’est pas peu de chose… El Soroche (mal des montagnes) c’est violent ! Nausées, migraines, vertiges… Pour tout vous dire de nombreuses personnes en meurent chaque année…

Bref c’est donc épuisés, mais enchantés que nous repartons de la fabuleuse Laguna 69.

Et la journée n’est pas finie… Retour à Huaraz afin de prendre un bus de nuit direction Cuzco ! Quelques 27h de bus (repos) nous attendent afin de nous rendre dans la Vallée Sacrée des Incas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *