La Patagonie : au pays des glaciers !

P1100568

Nous venons tout juste de terminer notre Road Trip dans la province de Salta que nous reprenons déjà la route direction la Patagonie, terre promise de Florent Pagny !

Nous nous rendons à El Calafate, dans le sud du pays. Et pour cela, nous prenons l’avion car, de Salta il aurait fallu entre 2 et 3 jours pour venir jusqu’à El Calafate.

Cette petite ville de seulement 6 000 habitants, très différente de ce que nous avions pu voir dans la région de Salta, est pour autant toute aussi charmante que ses cousines du nord. On se sent bien à El Calafate. Et ça tombe bien, puisque nous comptons y rester quelques temps !

En effet, nous établissons ici notre base pour quelques jours car, à proximité, se trouve de véritables pépites glacées comme le Perito Moreno !

Et c’est par lui que nous commençons, par la star des stars des glaciers ! Le Perito Moreno c’est un glaçon de 60m de haut sur 5000m de long et une profondeur de 30km !

Très facile d’accès, il est un des seuls glaciers au monde à ne pas être en régression.

Il avance de 2m par jour ce qui produit de nombreux détachements d’immenses blocs de glace. À n’importe quelle époque de l’année, se produisent des effondrements constants de ses murs de glace ce qui rend le spectacle encore plus impressionnant !

Se rendre au pied de ce géant de glace est donc un jeu d’enfant ; de nombreux bus et navettes font le trajet entre le Perito et El Calafate. Le trajet en lui même vaut à lui seul le détour. Pendant les 80km de route, le paysage nous régale ! Le bus parcours les étendues d’herbe rase parsemées de lacs hypnotisants aux eaux d’un bleu profond.

p1100207

Sans même s’en rendre compte, nous arrivons déjà à proximité du glacier. Nous pouvons déjà admirer la grandeur de cette langue blanche venant comme laper les eaux du lac.

P1100215

Après encore un peu de route, nous voilà devant le Perito Moreno. Nous marchons désormais sur des plateformes formant un « réseau » en face de la muraille de glace, ce qui permet de l’apprécier sous tout ses angles.

Dans ce paysage qui nous semble un peu irréel, la quiétude régnant sur le site vient de temps à autre être perturbé par un bloc de glace se détachant du glacier dans un bruit sourd.

P1100225 P1100227 P1100229 P1100251 P1100240 P1100233 P1100275 P1100359

Le spectacle est un vrai régal !
Nous y resterons toute la journée, a apprécier cette vue magnifique que la nature nous offre, sans voir le temps passer, à écouter le bruit parfois assourdissant des blocs de glaces qui se désolidarisent du reste du glacier pour venir terminer leur course dans l’eau glacée.
Les forêts alentours comme figées dans le temps en cimetières de bois mort qui se décomposent très lentement à cause du froid ne fait qu’en rajouté à cette atmosphère austère mais si resplendissante.

p1100226 p1100224 P1100422 P1100426 P1100382 P1100274

C’est à contre cœur que l’on quitte cet endroit qui nous aura littéralement scotché. Heureusement, on a de quoi se consoler. Demain, nous avons une journée pour flâner dans la ville et se reposer afin d’être, après-demain, en forme pour aller découvrir de nouveaux glaciers dans le parc national Los Glaciares,

Le par national Los Glaciares englobe deux grands lacs d’origine glaciaire, dans lesquels 13 glaciers viennent se répandre.

C’est donc en bateau qu’il se visite. Une journée de navigation sur ces eaux couleurs émeraudes, à louvoyer entre les icebergs, à découvrir tous ces glaciers les uns après les autres… C’est définitivement quelque chose à faire une fois ! Ne serait-ce que pour prendre conscience des conséquences du réchauffement climatique qui s’abat de toute sa gravité sur ces géants des glaces les forçant à reculer, année après année.

P1100568 P1100440 P1100467 P1100465 P1100497 P1100576

La Patagonie à vraiment énormément à offrir. Et nous n’en avons vu qu’une petite partie… Il nous tarde d’y revenir pour y voir les autres trésors qu’elle renferme comme le Fitz Roy ou encore le Cerro Torre !

Mais pour l’heure, on se prépare à partir encore plus au sud. En effet, un trajet de plus de 19h nous attend afin de nous rendre au bout du monde… Ushuaïa !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *