Mirissa et ses baleines !

P1060755

Après notre entrevue avec un léopard à Yala, nous voici en route pour notre dernière étape au Sri Lanka : Mirissa et ses plages de sable blanc !

Et oui, quoi de mieux pour terminer son voyage dans un pays que d’aller profiter de la mer et du soleil afin de recharger les batteries ?

Mirissa est une plage située au sud du Sri Lanka, réputée calme et loin du tourisme de masse. Son cadre en fait tout de même un endroit assez recherché, d’autant plus que c’est un très bon spot pour les sports nautiques tels que le surf ou le body bord.

Nous arrivons donc à Mirissa afin de nous reposer et profiter des derniers instants avec le père et la belle-mère de Rémi qui, une fois de plus, nous gâte en nous offrant une superbe chambre avec vue sur l’océan Indien !

Ici, une seule chose à faire : se baigner et profiter du cadre et des activités nautiques ! Et on en profite allègrement !

Mirissa offre l’opportunité d’aller visiter une des plus belles villes du pays, de part sa proximité : Galle.

P1060747 P1060755 P1060752
Galle est la 4ème ville la plus peuplée du Sri Lanka (80 000 habitants environs), et elle est également certainement une des plus attachantes dans sa partie historique. Successivement aux mains des portugais et des hollandais, ces derniers ont légués à la ville un fort (ce qui en reste) qui domine le port de la ville.

P1060804 P1060786 P1060780
Il fait bon se promener et flâner à Galle, mais aussi faire des emplettes, les magasins d’états y étant présents ainsi que de nombreuses autres boutiques.

Loger à Mirissa, c’est aussi se trouver à seulement quelques kilomètres d’une faille océanique . Oui bon, c’est bien me diriez vous !

Et bien le fait est que cette proximité offre l’opportunité d’observer le plus gros mammifère de la terre : la baleine bleue !
Malheureusement aucune réglementation n’encadre cette activité au Sri Lanka et l’impact sur les baleines est considérable.

En effet, certains bateaux s’approchent à seulement quelques mètres des animaux pour satisfaire les demandes de leurs clients ce qui effraie les baleines et modifie leur comportement.

Elles changent leur route, s’éloignent des côtes et se retrouvent au milieu de la route commerciale empruntée par les cargos. Heureusement, le notre est toujours resté à distance raisonnable des baleines (volonté propre ou coup de chance pour la baleine, on ne le saura jamais).
Il n’y a que quelques endroits dans le monde espérer voir le géant des mers (comme à Tadoussac, au Québec).
Alors forcément, nous en avons profité, et nous nous levons tous les quatre encore une fois très tôt afin d’avoir la chance d’observer le plus gros animal du monde.

Le début de la navigation nous permet de profiter de la vue sur l’île qui est aussi magnifique vue de la mer. On aperçoit également un bon nombre de bateaux de pêcheurs.

P1060744 P1060727 P1060693
Après 2h de navigation où aucune baleine n’avait daigné se montrer, nous apercevons enfin quelque chose ! Et là, attention les yeux… On reste tout bonnement ébahi de voir un tel animal ! Sa grandeur et sa beauté n’incite qu’à une seule chose : la regarder encore et encore !

Snapshot_17 (2) Snapshot_18 (2) P1060704

Cette balade fût aussi l’occasion de voir un banc de dauphins.

P1060711 (2) P1060714

Nous avons également passé du temps à observer les pécheurs en plein travail : réparer les filets et les remonter péniblement !

P1060760 P1060761 P1060759 P1060769 P1060762 P1060765

C’est sur cette superbe note que se termine notre séjour en terre cinghalaise. Nous disons au revoir au père et à la belle-mère de Rémi avec qui nous avons passé une superbe semaine où on aura vraiment été chouchouté !

Nous voilà donc en route pour la dernière étape d’Asie : l’Indonésie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *