Mont Bromo – Voyage au centre de la terre

P1070184

Tout de suite après notre ascension du Kawah Ijen, nous entamons la route vers les abords du Mont Bromo (qui nous sembla interminable avec la fatigue).

Nous arrivons à notre hôtel en milieu d’après midi et, après avoir déjeuné, nous nous empressons de rejoindre notre lit afin de récupérer, car le réveil est cette fois ci aux alentour des 2h30.
Mis à part Fab, nous dormirons tous jusqu’au dernier moment, nous deux d’autant plus que c’est Fab qui nous réveillera à 2h45 : – « Vous êtes prêt ? »

– « Euh… Oui oui dans 5min ! »
Oups, on était tellement fatigué qu’on en a oublié de mettre un réveil !

Fab quant à lui aura passé une bonne partie de la nuit à discuter avec des Indonésiens. Voyager lui va bien !

Nous partons donc en 4×4 vers 3h afin de nous rendre sur le Mont Pananjakan afin d’y admirer dans un premier temps le lever du soleil sur le Mont Bromo encore en activité. Oui encore car moins de 10 jours avant notre arrivée, le Bromo est entré en éruption ce qui aura provoqué sa fermeture pendant plusieurs jours. Il n’a réouvert que depuis 2 jours… Coup de chance pour nous !

Malgré notre chauffeur qui manqua de casser le 4×4 lors de la phase d’approche du mont Pananjakan, et une ascension plus longue et un peu plus difficile que ce à quoi nous nous attendions, le levé du soleil tient toute ses promesses en nous dévoilant un paysage à couper le souffle !

P1070163 DCIM101GOPRO P1070184

Après quelques heures passées là haut, nous reprenons notre 4×4 afin de nous rendre cette fois ci au pied du Mont Bromo, à quelques kilomètres de là.
A mesure que nous nous rapprochons de ce dernier, nous découvrons un paysage lunaire, la cendre ayant recouvert tout ce qui se situait autour du volcan.

Un épais brouillard empêche de voir à plus de 20 mètres et, lorsque nous descendons de notre 4×4, une flopée d’indonésien nous abordent en nous proposant d’aller jusqu’au cratère à cheval. « C’est si loin que ça ?? ».

P1070247

Impossible de savoir puisque nos chauffeurs ne parlent pas anglais et que le brouillard nous empêche de savoir à combien de temps si situe le volcan.

Nous décidons donc de nous y rendre à pied malgré tout (on aime à croire que l’on est des « vrais »!). Et nous avons été inspiré car il ne se situait à moins d’une heure et demi du parking où nous avions été déposé.

Le fait de le faire à pied nous permis de profiter de ce paysage si particulier qui nous donnait l’impression d’avoir été téléporté sur une autre planète !

P1070210 P1070211 P1070214
Après une dernière ascension de quelques marches, nous nous retrouvons au pied du cratère, grondant et rugissant, d’où se dégage une épaisse fumée signe que la dernière éruption n’était vraiment pas vieille…

P1070218 P1070227 P1070225

De temps à autres, le volcan se met à gronder avec plus d’intensité et de puissance, laissant penser qu’il peut récidiver à tout moment.

P1070234 P1070228 P1070233
C’est une impression vraiment étrange de se trouver là. On se rend vraiment compte à quel point on est tout petit face à la magnificence de la nature…
Là, juste devant nous, se trouve un passage directe vers les entrailles de la terre. Et on adore cette idée !

Après avoir contemplé ce spectacle avec admiration, nous nous résignons à repartir en direction de notre 4×4.

P1070239 P1070244 P1070243

Il est maintenant venue le temps de prendre une bonne douche afin de se rendre à notre prochaine destination, cette fois ci, beaucoup moins fatigante : les îles Gilis, leurs plages de sable blanc et leur fonds marins !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *