Petite halte à Bikaner

rat-temple-bikaner

C’est en train que nous rejoignons Bikaner depuis Delhi après un trajet de 8h en Sleeper classe. Cette classe peut se résumer ainsi : des banquettes sales servant de lit, de la poussière, du bruit et des odeurs ! Pas de doute, on est bien en Inde !

P1040699 P1040702 P1040700

Bikaner possède quelques attraits et permet de faire une halte sur la route de Jaisalmer qui est notre prochaine destination.

Nous avons ici choisi pour hébergement une guest-house dans une maison typique Rajasthanis au charme incroyable ! Et la nuit nous coûtera moins de 6€ la nuit !

La nuitée la moins cher que nous avons payé jusqu’à maintenant et, pour ce prix, nous avons même le toit terrasse qui fait office de restaurant pour nous seul… Vive l’Inde !

20160229_180421

Bikaner est calme et reposante, loin de l’agitation de Delhi (et ce n’est pas pour nous déplaire même si nous avons beaucoup apprécié cette dernière), et plutôt en marge des circuits touristiques.
Nous nous relaxons donc en nous promenant dans la ville et aux abords du fort de Junagarh qui est splendide !

P1040713 P1040750 P1040710

P1040752 P1040746 P1040745 P1040740

Bikaner offre également l’opportunité d’une expérience pour le moins peu commune… La ville de Deshnok située à 30km abrite un temple unique en Inde, celui de Karni Mata qui héberge des milliers de rats !

Les indiens viennent ici les nourrir et les abreuver honorant ainsi la déesse Karni Mata.

Et si un rat vous passe sur le pied, pas de panique ! C’est signe de chance !

IMG_5049 P1040717 P1040716 P1040728 P1040733 P1040727
Les rongeurs seraient la réincarnation d’une caste de musicien locaux.

Si vous apercevez un rat blanc, il y en aurai 4 ou 5 parmi les autres milliers, cela est considéré comme un privilège, ils sont les manifestations de Karni Mata elle-même et de sa famille.

Ah oui, j’oubliais… C’est un temple, et comme dans tout temple, les chaussures y sont interdites !
C’est donc pied nus qu’il faut déambuler au milieu de tout ces rats…

Âmes et nez sensibles s’abstenir !

C’est sur cette note détendu et sympathique que nous reprenons notre chemin pour Jaisalmer !

2 Commentaires le “Petite halte à Bikaner

  1. il y a 37 ans j’ai pris le même billet « sleeper » et c’était exactement les même couchettes!!. ‘avoue ma déception.
    Avec en prime la locomotive au charbon. je suis arrivée le visage noir.
    vous êtes bien courageux d’être allé dans ce temple brrrrrr; Choc de culture, pour nous ils sont nuisibles , pour eux sacrés!
    Bonne continuation.

    • Visiblement l’investissement n’est pas leur fort…
      Nous n’avons pas hérité du visage noir, néanmoins, nous avons rarement été aussi poussiéreux !
      Comme tu le dis, un vrai choc des cultures ! Mais c’était très intéressant à voir.
      A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *