Pushkar et son lac sacré

P1050400

Nous quittons Udaipur pour nous rendre à Pushkar, grand lieu de pèlerinage pour l’hindouisme.

Pushkar est située à 11km d’Ajmer, où se situe la gare ferroviaire.

Pour s’y rendre depuis Udaipur en train, il faut donc dans un premier temps prendre le train pour Ajmer, puis ensuite prendre un bus reliant Ajmer à Pushkar.
Pour l’histoire, cette ville est associée à Brahma qui, selon la légende, tua un démon à l’aide d’une fleur de lotus dont trois pétales en tombant formèrent trois lacs.

Brahma, fils de Vishnu, est le dieu créateur de l’univers, mais malgré son importance hiérarchique, il n’est vénéré que dans un seul temple en Inde, et c’est à Pushkar qu’on le trouve.

Pushkar est un petit village de 15 000 habitants seulement, ce qui va nous changer des grosses villes que nous avons enchaîné jusque là, avec une ambiance plutôt hippie/routarde.

P1050433 P1050432 P1050431

Il est facile de la découvrir à pied, et quelques petites escapades aux alentours vous permettrons de profiter de points de vues bien sympathiques.

Il règne dans les petite ruelles une atmosphère paisible, le bruit et la circulation y étant très faible (et c’est agréable!). Nous nous plaisons à parcourir la ville toujours autant remplie de vaches sacrées !

Lors de notre promenade autour du lac sacré (composé de 52 Ghats tout de même), nous aurons le « droit » à une cérémonie personnelle avec un brahman, durant laquelle nous ferons nos ablutions.

Bon, on est en Inde, alors évidemment, une contrepartie financière fût ensuite demandée. Fort heureusement, on peut encore donner un peu ce que l’on veut (à condition que ce soit tout de même à peu près suffisant ! ).

P1050400 P1050420 20160311_120549 P1050427 P1050404 P1050411 P1050398 P1050406 P1050426

Par la suite, nous décidons de louer une moto afin de partir explorer les alentours et pour cela, il faut compter 3€ la journée (ah l’Inde…).

Au programme, petite excursion dans le désert, exploration des alentours, et rencontre avec Aloo Baba (un personnage!).
Aloo Baba, un sage, garde un temple taillé dans la roche et dédié à Shiva et ne mange que des pommes de terre depuis 30 ans.

Laura profite aussi de l’occasion d’avoir un 2 roues à boite manuelle pour peaufiner sa technique sur un parcours maison. Une vraie pilote !

P1050360

Pushkar nous à permis aussi de recroiser Arnaud, un français que nous avions rencontré à l’ambassade indienne de Yangon. L’occasion de partager un repas et une bonne bière en se racontant nos expériences mutuelles !
Cette ville est vraiment une étape incontournable lors d’un voyage au Rajasthan, tant pour son atmosphère mythique et ses journées rythmées par les mariages hindous, que pour faire une pause entre les grandes villes indiennes.

Les paysages qu’offrent les alentours sont quant à eux superbes et donnent l’envie de pousser un peu plus loin à mesure que l’on avance.

P1050384 P1050375 P1050372

De plus, on y trouve quelques pépites comme ce petit bar-restaurant perdu au milieu de nul part où l’on échangea pas mal avec le propriétaire.

P1050387

Bref, on s’y perdrait volontiers quelques jours de plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *