Quatre jours à Saint-Pétersbourg

IALU-StPetersbourg

Saint-Pétersbourg

C‘est ici que commence notre périple ! Première étape dans ce gigantesque pays (continent ?) auquel nous consacrerons environ 30 jours (limite de notre visa).

Atterrissage à Poulkovo (Aéroport de Saint-Pétersbourg) le 16 septembre au soir. Notre première mission, après un trajet de 15h, (avec une escale de 8h à Riga en Lettonie) trouver l’appartement que nous avons loué via Airbnb. Par chance, notre hôte, Denis, propose de venir nous chercher à l’aéroport contre 14€ (qu’il ne nous demandera finalement pas ! ). Après quelques minutes d’attente, nous voyons un jeune homme, gringalet, s’approcher de nous. Nous avions trouvé Denis !

Nous embarquons donc dans sa superbe voiture et c’est parti pour arpenter les rues de la ville à toute allure! Oui, c’est notre premier constat, les russes roulent trèèès vite, plus de 110km/h en ville… Bon… Le deuxième est que les rues sont hyper larges ! Ça y est la grandeur Russe s’impose à nous dès les premiers instants !

Au bout d’une quinzaine de minutes, nous voilà arrivés à bon port. Denis nous présente l’appartement et les quelques accessoires s’y trouvant, mais pour dire vrai, nous regardions beaucoup plus l’état général très moyen du studio… ! Mais c’est pas grave, maintenant on y est et puis, il faut se l’avouer, on en verra d’autres… Voir beaucoup d’autres ! ^^
Première mission : OK La rue de l'architecte Rossi

Nous voilà donc à St Saint-Pétersbourg, ville qui était pour nous représentative de l’Est relativement lointain, et froid ! Nous nous rendons vite compte que la ville est immense, mais, par chance, les sites d’intérêt sont très majoritairement concentrés au cœur de ville.

Le métro sera notre unique moyen de transport dans cette ville (autrefois connue sous le nom de Leningrad) et ce, pour deux raisons.
La première, sa propreté et sa beauté. Nous avions souvent entendu que celui de Moscou était particulièrement intéressant, mais celui de Saint-Pétersbourg n’est pas mal non plus ! Il a lui aussi de gigantesques escalators qui vous conduisent jusqu’au réseau souterrain, et également de très belles stations.
La deuxième, son prix. Pour 31 Roubles (soit environ 0,45€), il vous conduit où vous le souhaitez !
Autrement dit, de par son prix, sa propreté, ou sa beauté, on le préférera largement à ses homologues occidentaux qu’ils soient parisien, londonien, ou encore new-yorkais !

Metro SP

Une de nos premières destinations eut été la gare de Finlyandsky, afin de réserver nos billets pour Mourmansk où nous nous rendrons 4 jours plus tard. Nous avions choisit de ne pas réserver ce trajet à l’avance pour des raisons purement financières. Il est vrai que la barrière de la langue peut sembler difficilement franchissable (oui, les russes et l’anglais, ça fait 2… Voir 3…), mais si nous avions choisi la solution de facilité, et que nous avions réservé nos billets sur internet, ils auraient été 30% plus chers… Pour nous faciliter la tâche, on voulait demander à un russe de nous traduire en cyrillique notre demande, mais puisque presque qu’aucun russe ne parle anglais, on s’est tourné vers notre ami Google en espérant que cela suffirai !

Arriver à la dite gare, nous tentons donc notre chance, munie de notre traduction et d’un petit manuel de mots russes. Quelques regards interrogatifs, gestes, et petits mots en russes plus tard, nous arrivons à nous faire comprendre par la guichetière et nous obtenons ce que nous voulions ! Comme quoi, ce n’était finalement pas si sorcier !

Nous vérifions tout de même si le billet correspond bien à ce que l’on voulait (dates et destination), au cas ou ^^ Oui car bien sur tout est en Cyrillique, qui n’est rien d’autre que du charabia pour nous. Dans notre guide Lonely Planet une page est consacrée à déchiffrer les billets de train. Tout est parfait ! Merci Google et Lonely !

IMG_2355 (2)

L’esprit apaisé, nous pouvons désormais nous consacrer à la belle St Petersbourg !

Le premier bâtiment de la ville que nous somme allé voir, est la cathédrale St Issac

P1010679 (2)

Avec ses dômes d’or qui dominent l’horizon, il faut compter environ 250p (roubles) pour visiter l’intérieure (soit 3,5€) et 150p (environ 2€) pour grimper les 262 marches extérieures, ce qui vous offrira une vue magnifique sur la ville !

C’est un français (Auguste de Montferrand) qui fut à l’origine de la construction de la cathédrale de 1818 à 1858. Une statue lui est du coup dédiée côté Ouest où on peut l’apercevoir avec une maquette de St Isaac à la main.

On retrouvera d’ailleurs une grosse influence architecturale française dans toute la ville.

Nous avons également découvert l’église «du Sauveur sur le sang »,  coiffée de plusieurs dômes multicolores, elle est en partie inspirée de la cathédrale Basile le Bienheureux de Moscou. Petit coup de cœur pour nous qui voyions en cet édifice le réel début du voyage et du dépaysement à la Russe !

IMG_2351

Saint-Pétersbourg offre également un spectacle surprenant chaque nuit de fin avril à Novembre. Tout les grands ponts se lèvent pour laisser passer les bateaux. Cela influence évidement la vie nocturne des automobilistes et fêtard qui veulent se rendre d’un quartier à l’autre.

pont SP

Les horaires changent chaque année mais c’est aux alentours des 1h30 du matin jusqu’à 5h pour certains ponts ! Si vous le pouvez aller jeter un petit coup d’œil ça vaut vraiment le détour parait-il, mais ni le métro, ni le bus ne vous y conduiront. Le vélo et vos pieds seront vos seuls possibilités si vous n’avez pas de voiture à disposition !

 

Ne partez pas de St Saint-Pétersbourg sans voir le musée de l’Ermitage, l’un des plus grand, voir le plus grand musée au monde de part sa quantité astronomique d’œuvres d’art ! Environ 3 millions ! Juste impressionnant ! 

Ermitage

Durée minimum 1 demi journée pour les néophytes, et plusieurs jours pour les plus adeptes !

L’entrée sur place est de 600 roubles (8,5€) pour les bâtiments principaux. Réserver à l’avance vous coûtera aux alentours de 18$ mais cela peut, peut être, vous éviter une longue file d’attente, donc, c’est à vous de voir ! 😉 De notre côté nous avons attendu environ 30 minutes en se présentant directement au guichet.

Notez bien : Il y a de nombreux vestiaires sur place pour laisser vêtements et sac à dos, mais ne faite surtout pas la même erreur que nous et ne venez pas avec tout votre attirail ! Effectivement nous sommes arrivés comme des fleurs à l’entrée avec nos deux gros sac à dos de 70 litres… Ah Ah quelle bête nous a piqué ?? Malgré ce que l’on nous avait dit au guichet, les vestiaires n’acceptent pas de si gros sac et les casiers qui auraient éventuellement pu nous sauver la mise sont beaucoup trop petits…
Nous l’avons approché, nous sommes rentrés, nous avons payé, nous nous étions imaginés une superbe visite dans ce musée qui donne envie dès que l’on s’aventure à ses environs, mais par manque de renseignements, et certainement, de bon sens (il faut l’avouer) nous n’avons donc pas pu le visiter ! Vraiment dommage !! Même si nous avons été remboursés la déception fut grande !

Le temps qui était consacré à cette visite à donc été utilisé à nous promener à travers un joli petit parc aux abords du musée et à faire une petite sieste sur un banc public… C’est sympa aussi non ? Bref, petit sac… Petit sac pour l’Ermitage !

Notre séjour à St Saint-Pétersbourg s’est terminé sur cette note, légèrement déçu pour le musée, mais nous avons bien aimé ces quelques jours sur place. Une bonne première approche de la Russie !

 

1 commentaire le “Quatre jours à Saint-Pétersbourg

  1. Ayant récupéré ma connexion internet depuis peu, je peux enfin suivre votre périple ! Et cette première étape est passionnante ! J’adore ! Et m’empresse donc d’aller voir la suite ! Bisous à vous 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *