Trek de Kalaw au Lac Inlé

20160205_065405

Après avoir découvert Yangon, un des plus beau site du pays nous attend : le Lac Inlé.
Mais Inlé, selon nous, fait parti de ces places dans le monde qu’il se doit d’être méritée… Hors de question donc de s’y rendre directement. Nous achetons donc un billet de bus de nuit afin de nous rendre à Kalaw, un petit village au cœur des montagnes d’où nous partirons pour 3 jours et 62km de trek durant lequel nous traverserons la chaine montagneuse à la rencontre des tribus qui la peuple.

Nous y arrivons à 5h30 et la température ne dépasse pas les 5°C à cette heure… Surprise ! On ressort les sweats, chaussettes, chaussures, manteaux, écharpes afin de prendre deux taxis moto qui nous conduiront à notre hôtel où nous finirons notre nuit !

Notre hôtel est mal situé (environ à 20minutes de marche de la ville), mais son charme et la gentillesse du propriétaire compenseront largement les désagréments d’ordre géographique !
Nous y ferons également la rencontre d’un couple franco-italien avec qui nous passerons la presque totalité de notre séjour à Kalaw. Malheureusement, nous ne pourrons faire le trek ensemble car nous souhaitons partir avaler du kilomètre une journée plus tôt qu’eux.

Nous réservons notre trek dès le lendemain de notre arrivée et ce, auprès de Sam Family. Nous sommes également aller voir chez Ever Smille, mais Uncle Sam est très fort lorsqu’il s’agit de parler de sa région ! Départ prévue le lendemain ! Pas de temps à perdre car, après tout, Inlé nous attend !

sam-s-family-s-myanmar

Le rendez-vous est fixé à 8h30, mais nous décidons de nous y rendre un peu plus tôt afin d’aller explorer le marché local qui se déroule le jour de notre départ.

IMG_4387 IMG_4388
C’est alors que nous faisons la connaissance de notre groupe, qui sera composé de 4 filles en plus de nous deux (nous serons donc 6 au total, comme prévue). Parité pas vraiment respectée, mais l’ambiance est déjà bonne et le courant passe très bien avec Stéphanie, Alexandra, Imen et Valérie.

Et puis vient le départ, un peu plus tard que prévue (9h30 environ). Le thermomètre à déjà eu le temps de regagner de nombreux degrés, et tandis que nous commençons à gravir la montagne, nous nous découvrons tous progressivement, tout en admirant le paysage que l’altitude nous permet d’apprécier pleinement.
Ce trek est réputé relativement plat, bien qu’étant en montagne, et pourtant, à 12h30, heure de la pause repas, cela fait déjà 3h donc que nous ne cessons de monter ! Mais nos deux jeunes guides (2 filles de 19 et 21 ans) nous assure que ça ne durera pas (tous les mêmes ces guides… Ils sont mignons).
C’est seulement vers 15h que le parcours à cessé de n’être qu’en monté pour laisser place à une succession de descente et de montée.
Mais les paysages, à couper le souffle, font vite oublier le dénivelé et la force du soleil.

IMG_4389 20160203_151657 IMG_4406

Ces paysages nous ont d’ailleurs un peu rappelé notre propre pays… Vous ne trouvez pas ?

La première journée de marche se termine vers 17h30 dans le village d’une des deux guides. Et bien que nous rêvions tous d’une bonne douche, nous nous contenterons tous du minimum au vue des « infrastructures ».

20160203_172754

Après une petite visite du village, une bière en admirant le couché de soleil et un petit débarbouillage donc, un bon repas nous attend !
Après celui-ci, nous sommes tous invités dans la maison de la guide afin d’y prendre le thé et de déguster des cacahuètes fraîchement grillées !

Le ciel est cette nuit là superbe, et nous rappele les ciel étoilés de la steppe mongole…

La nuit quant à ne fût pas des plus reposante, comme bien souvent lors de ce genre de trek. Nous avons tous dormi ensemble sous la toiture d’une maison, avec plus épaississeur au dessus de nous, qu’en dessous (comprendre que nous avions une couverture en guise de matelas, contre 4 ou 5 pour nous couvrir et nous tenir chaud).
Au petit matin, les yeux piquent, et il faut se faire violence pour sortir des couvertures et affronter le froid. A 6h, la température était d’environ 5°C encore une fois.

Mais pas le temps de traînasser… Il nous reste tout de même encore une quarantaine de kilomètres à faire ! Alors après un bon petit déjeuné préparé par nos guides dévouées, nous voilà reparti sur les chemins de montagnes.
Il est bon de partir tôt avant que la fraîcheur ne se dissipe, mais une fois le soleil levé, il ne faut pas longtemps avant d’être en age.

Pour ce deuxième jour, les paysages montagneux de la vieille ont laissé place à une succession de colline recouverte de plantation de piment.

P1030835 20160203_125349 IMG_4435

Et même si le dénivelé est moins important aujourd’hui, l’absence d’ombre et le soleil écrasant épuise l’énergie et les réserves d’eau très vite…

Nous arrivons au village où nous allons manger vers 11h30, et après un super repas (encore et toujours préparé par nos guides), il n’aura pas fallut attendre longtemps avant que tout le monde ne succombe à une petite sieste…

Nos guides n’y ayant pas échappées, nous ne repartirons que vers 13h30 en forçant un peu plus le pas. A cette heure, la chaleur est à son paroxysme, et nous nous mettons tous à fantasmer d’une douche pour finir la journée !
Durant cette après midi, nous prendrons quelques minutes afin de visiter l’école de la deuxième guide. Et là, on a vraiment l’impression d’être loin… Très loin…

IMG_4454 IMG_4450 20160204_085501

Puis, c’est donc au tour de la deuxième guide de nous inviter à boire le thé chez elle. Ce sont des moments précieux qui nous permettent de poser des questions et d’en apprendre un peu plus sur le mode de vie de ces gens qui semblent habiter si loin de notre monde.
Et malgré une pauvreté apparente, ils savent faire preuve d’une extrême générosité, à l’image de cette petite mamie qui récoltait son gingembre et à qui nous proposons notre aide juste après cette petite pause chez notre guide. Elle refusa notre aide mais ne voulut pas nous laisser repartir sans nous offrir une grosse racine de gingembre…

Bien que la chaleur soit accablante ce deuxième jour, on se régale… Tant par les paysages que par les rencontres…

IMG_4420 IMG_4467 P1030812 P1030821 P1030824 20160205_072940P1030819 IMG_4404 P1030810

La journée de marche se termina vers 17h et avec une bonne surprise… Cette fois, il y a une douche (presque grand luxe) !

IMG_4496 IMG_4494

Tout le monde se rua évidemment dessus, et une fois que tout le monde fut propre, nous profitons de la présence d’une glacière afin de prendre un apéro bien frais en regardant des locaux finir la construction d’une maison en bambous.

IMG_4490 IMG_4483

Après mangé, Rémi, qui a dut paraître intéressé par la maison que les locaux construisaient, fut invité à l’intérieur de celle-ci où toute la famille s’était rassemblée. Peu de temps après, Laura fit de même.
Et c’est probablement le meilleur moment de notre trek… Seuls, face à cette famille si loin de notre culture et de notre mode de vie, nous nous questionnons mutuellement sur nos modes de vie respectifs à l’aide de la guide qui nous servait alors d’interprète… On se serait vraiment cru dans « Rendez-vous en terre inconnu »… Moment unique et privilégié partagé avec des personnes vivant en dehors de notre système, avec une perception de la vie totalement différente…

Après avoir passé la soirée avec eux, il fut malheureusement l’heure de les quitter pour aller se coucher. Le réveil sonne dans 6h et une nouvelle nuit fraîche et 20km de marche nous attendent.

Le lendemain, nous nous réveillons alors que le soleil, lui, n’a toujours pas décidé de pointer le bout de son nez. C’est donc dans une semi clarté que nous commençons le dernier tronçon qui nous sépare du Lac Inlé.
C’est sur le chemin que nous apprécierons le levé de soleil. Et quel spectacle ! Petit à petit, nous nous rendons compte dans quel environnement nous évoluons, la lumière est de plus en plus vive, et la brume se dissipe peu à peu.

IMG_4488 20160205_070711 20160205_071213 20160204_082546 20160205_071313 20160205_065405
La température est également très agréable, et nous profitons pleinement de ces derniers moments dans les montagnes birmanes.

6h plus tard, nous arrivons à proximité du lac, où un repas nous attends avant d’embarquer sur un bateau qui nous permettra de rejoindre la ville de Nyaung Shwe, notre point de chute qui nous permettra de découvrir ce dernier.

Inlé n’est plus qu’à une centaines de mètres de nous :

IMG_4512

Impatient, nous mangeons rapidement afin de ne plus perdre de temps et d’enfin découvrir ce pourquoi nous avions marché pendant 3 jours et 62km…

DCIM101GOPRO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *